A la Une

Ould Taya héros d’un plan de conspiration israélo-qatari contre le pouvoir de Nouakchott !

IMAGE FORUMDes médias arabes et internationaux ont publié mercredi 9 octobre courant dans leurs colonnes ce qu’ils ont qualifié de « nouvelle recette israélo-qatari en Mauritanie » dont l’authenticité reste encore à confirmer  et qui s’apparente plus à une lecture d’informations générales sur le pays.

Ceci dit, le présumé plan de conspiration israélo-qatari aurait pour principal acteur l’ancien Président mauritanien déchu Maaouiya Ould Sid’Ahmed Taya, qui aurait quitté son lieu d’exil depuis son renversement à Doha vers Marrakech au Royaume chérifien du Maroc.

L’étude attribuée au centre arabe des études traite d’autres aspects dont les liens qui unissent l’ancien Chef d’Etat à des opposants  mauritaniens résidents à l’étranger.  Selon cette étude, Ould Taya a décidé après 8 ans de silence d’émerger pour jouer un rôle politique, mais cette fois de la vitrine de Doha où il réside et à travers la ville de Marrakech, avec le double soutien qatari et israélien.

Selon l’étude, après avoir reconnu dernièrement que «  l’impasse politique mauritanienne ne peut être surmontée sans un coup d’Etat », l’artisan de la normalisation avec Israël s’invite dans  une nouvelle recette qatarie visant à déstabiliser la Mauritanie.

Des médias mauritaniens et  marocains ainsi que des sites électroniques ont indiqué par ailleurs que pour cette fin, Ould Taya a changé de pays de résidence au Qatar pour élire domicile dans la ville de Marrakech non loin de la Mauritanie en Afrique du Nord.

Faisant allusion à ce nouvel hôte, la presse marocaine est allée même jusqu’à  qualifier le Royaume d’asile des dictatures, rappelant que Maaouiya avait dirigé d’une mer de son fer son pays pendant 21 ans, avait contraint la Mauritanie à avoir des relations humiliantes  avec l’Etat hébreu, lequel ne rêvait guère de tels liens depuis sa création il 60 ans environ.

Les médias marocains ont mis également en exergue l’importance de la ville de Marakech où se sont exilés les ennemis jurés du gouvernement mauritanien, en particulier l’argentier et hommes d’affaires Mohamed Ould Bouamatou, qui reçoit de temps à autre le célèbre opposant Moustapha Ould Limam Chaavi.

A propos de ce dernier, l’étude souligne qu’il est l’homme de Doha pour l’Afrique et l’artisan des relations du Qatar avec les barons de la drogue et des salafistes, précisant qu’il est aussi l’un des principaux médiateurs des européens auprès des groupes terroristes, avec des succès à son actif ayant permis de libérer à plusieurs reprises des  otages européens contre des rançons financières considérables.

Le rapprochement entre Ould Chaavi et Ould Taya serait de l’avis des observateurs, le résultat d’une  coordination qatarie pour la réalisation d’objectifs chers à Doha non encore identifiés, alors que Moustapha était interdit d’accès à la Mauritanie au temps de Maaouiya.

D’autres analystes pensent que le déménagement de Ould Taya à Marrakech n’est pas le fruit du hasard, mais qu’il confirme des scénarii  mis à nu l’année passée s’inscrivant dans le cadre d’un plan destiné à déstabiliser le pays.

Tous ces facteurs conjugués corroborent l’éventualité d’un tel projet de conspiration contre le pouvoir mauritanien par le trio Taya- Bouamatou- Chaavi avec le soutien des marocains.

En effet, ni Tel-Aviv, ni le Qatar ne peuvent oublier leurs relations extrêmement tendues  voire rompues avec le régime mauritanien, notamment pour les liens solides  de ce dernier avec l’Iran et le parti Baath à Damas ainsi que sa rupture des relations diplomatiques avec Israël, sa supervision directe de l’opération de démolition de l’Ambassade israélienne à Nouakchott ainsi que ses propos : « C’est peu de ce que font les sionistes à nos frères palestiniens dans les territoires occupés ».

Les qataris se rappellent quant à eux l’expulsion l’année dernière de leur ancien Emir Hamed Ben Khalifa, au cours d’une visite prévue initialement pour 3 jours, finalement ramenée à 3 heures, interrompue sans cérémonial officiel digne à un hôte d’un tel calibre, suite à des altercations orales entre les deux dirigeants mauritanien et qatari.

Les médias mauritaniens estiment que tous ces développements, s’ils s’avèrent authentiques, conduiront l’axe Marrakech dirigé par Ould Bouamatou et Ouagadougou mené par Ould Chaavi  connaître une mutation qualitative qui aura des suites.

 Les médias ont prévu la reprise des activités commerciales intérieures de Ould Bouamatou, dont les sociétés s’exposent aux aléas de la banqueroute en raison de ses  différends avec le régime mauritanien en place, le retour de Ould Taya au pays voire même au pouvoir, dans le cadre d’un plan israélo-qatari visant à renverser le président mauritanien Ould Abdel Aziz dans le cadre des révolutions du printemps arabe.

Sur le même sujet, des sources parlent d’un accord conclu entre les américains, les français et l’Emir du Qatar, en coordination avec le symbole le plus réputé de l’opposition mauritanienne,  ainsi qu’avec des parties intérieures sur un plan de déstabilisation du régime d’Ould Abdel Aziz et de répartition des rôles et du gâteau politique dans le pays.

Le plan en question stipulait la mobilisation de tous les moyens matériels, politiques, diplomatiques voire militaires pour imposer le fait accompli au pouvoir de Ould Abdel Aziz avec notamment une aide financière de l’Etat du Qatar, qui restera plus éloignée de l’avant-garde de cette stratégie. L’argent devra être remis aux islamistes via des canaux financiers connus et sûrs

Le plan prévoyait par ailleurs un retard de la chaine TV Aljazeera de la couverture de l’événement avec la mission dévolue à l’opposition de mobiliser pacifiquement la rue  ainsi que ses bases populaires partout dans le pays sous un seul slogan « faire tomber et dégager le pouvoir » sans arrêt et pour une période de plus de 15 mois.

En vertu de ce plan, les USA et la France jouiront de privilèges économiques importants avec la consolidation de leurs  relations bilatérales avec Nouakchott, avec notamment la priorité dans de nombreux projets à venir dans les domaines de la pêche, du pétrole et de la sécurité au Sahel. 

L’étude élaborée par le centre précise aussi que le Qatar et ses alliés internationaux œuvreront en faveur de la reconsidération de l’ancien Président ainsi qu’à son retour au pays pour jouir de tous ses droits politiques avec des garanties sécuritaires de toutes poursuites judiciaires.

Concernant Israël, le plan indique qu’au moment où le régime mauritanien est confronté à cette opposition sauvage œuvrera à régler ses comptes  avec le Président mauritanien à travers des associations de jeunes arguant la défense des droits des esclaves et des négromauritaniens qui constituent d’ailleurs à l’état actuel un danger réel pour Ould Abdel Aziz.

 

 

Rapide Info

URL courte: http://www.pointschauds.info/fr/2013/10/09/ould-taya-heros-dun-plan-de-conspiration-israelo-qatari-contre-le-pouvoir-de-nouakchott/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

S Sahara24 Tv

PUB

Le KiosqueNET

 Optez pour  un  ABONNEMENT  d’option  ‘’GLOBAL’’  et bénéficiez à l’accès total des services d’information crédibles  et fiables  de notre  groupe de presse en  Arabe et  Français, aussi aux archives des sites et journaux. sans oublier le Magazine Panafricain Points Chauds Mag    Et avertissez nous via  infopointschauds@gmail.com                         pour recevoir nos éditions PDF dès la sortie   Nos OFFRES

En ligne

News





Mali:Attaque meurtrière d...

Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

Arnaque médiatique ? L’Ir...

Urgent-Libye: Des révélat...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info