A la Une

Palestine/Israël : Agités par les violences meurtrières

IS PALes vives tensions entre Palestiniens et Israéliens ont gagné le centre même de l’Etat hébreu tandis que la Cisjordanie continuait à être agitée par des violences au cours desquelles trois Palestiniens ont été blessés, visiblement par des soldats israéliens infiltrés dans les rangs des manifestants.

Les Palestiniens ont répliqué hier par des attaques au couteau. A la fin de la journée, un Palestinien de 19 ans est mort suite aux tirs des forces de sécurité israéliennes lors de heurts dans le camp de réfugiés de Chouafat, à Jérusalem-Est. Mercredi dernier, des journalistes de l’AFP ont filmé des affrontements à Beit El,  en Cisjordanie. Dans la vidéo, on voit des Palestiniens jeter des pierres sur des soldats israéliens à proximité du poste de contrôle, puis on entend «Moustaaribine !

Moustaaribine !» Le mot, qui signifie «ceux qui se déguisent en Arabes», s’est rapidement propagé parmi la centaine de Palestiniens rassemblés à l’entrée de Ramallah. Les manifestants avaient le visage masqué par des keffiehs ou des t-shirts, ils lançaient des cailloux en s’abritant derrière une benne renversée. Jusqu’à ce que quatre d’entre eux pointent soudain leurs pistolets sur les autres manifestants et ouvrent le feu. D’autres agents israéliens, non armés, frappent un homme à terre.

Ils sont rapidement rejoints par des soldats, qui tirent en l’air. Les journalistes qui filmaient ont capturé cette intervention d’agents infiltrés israéliens dans le rassemblement palestinien. Sur la vidéo, ensemble «moustaaribine» et militaires se saisissent de trois jeunes, qu’ils transportent vers leurs jeeps et véhicules blindés, laissant des traînées de sang sur le sol.

Tous trois sont blessés et l’un d’entre eux, atteint au crâne, est dans un état critique. Hier, la tension est montée d’un cran, quatre personnes ont été agressées au tournevis dans les rues de Tel-Aviv. Les victimes, légèrement touchées, ont été hospitalisées. Des passants ont pris en chasse l’assaillant, selon les médias locaux. Celui-ci a été abattu par un membre des forces de sécurité. L’armée a également annoncé qu’un Palestinien avait poignardé un Israélien près de la colonie de Kiryat Arba, à l’est d’Hébron, en Cisjordanie.

Colonie

Plus tôt dans la journée, un Israélien de 25 ans a été grièvement blessé lors d’une autre attaque au couteau dans le nord de Jérusalem, sur un grand axe qui sépare des quartiers juifs orthodoxes de quartiers palestiniens. L’agresseur, un Palestinien de 19 ans du camp de réfugiés de Chouafat, à Jérusalem-Est, a été arrêté. Suite aux violences en moins d’une semaine en Cisjordanie et à Jérusalem, Netanyahu a appelé les Israéliens à être en «état d’alerte maximale». Les Palestiniens qui participent régulièrement à des manifestations en Cisjordanie et à Jérusalem savent que des agents israéliens peuvent être infiltrés dans leurs rangs.

Ces hommes des services de sécurité israéliens, qui sont juifs, arabes israéliens, druzes ou bédouins et parlent arabe, ont pour mission de mettre la main sur les agitateurs. L’armée israélienne a confirmé à l’AFP qu’elle disposait bien de telles unités. Les manifestants présents près de la colonie de Beit El étaient notamment des étudiants ayant appelé à une «journée de colère». Répondant à l’appel lancé avec une rare unanimité par les syndicats des étudiants, ils étaient partis de l’université de Bir Zeit, près de Ramallah, avec un mot d’ordre : «Bir Zeit a été un bastion de l’Intifadha, elle doit de nouveau mener le mouvement.»

Par ailleurs, le journal Al Quds signale que des véhicules et engins militaires ont opéré, hier à l’aube, une incursion dans le nord de la bande de Ghaza. Un an a passé depuis le lancement de l’opération «Bordure protectrice» par l’armée israélienne dans la bande de Ghaza. Troisième guerre en six ans, elle a coûté la vie à près de 2100 Palestiniens.

Marasme

Elle a réduit les capacités militaires du Hamas, qui contrôle ce territoire depuis 2007, et abouti à la destruction d’une trentaine de ses tunnels d’assaut, creusés vers Israël. Mais elle a surtout enfoncé la population – 1,8 million de personnes serrées sur 362 km2 – dans un état de marasme économique et de désespoir dont il est difficile de trouver un équivalent. Selon la Banque mondiale, le Territoire palestinien enregistre le plus fort taux de chômage au monde, à 40%. Parmi les jeunes, qui composent l’essentiel de cette population, le chiffre grimpe au-delà de 60%.

Selon un sondage publié fin juin, un habitant sur deux souhaite émigrer, un chiffre sans précédent. Dans les quartiers les plus touchés par les raids israéliens et les tirs d’artillerie, comme celui de Chejaiya, à l’est de la ville de Ghaza, la reconstruction a à peine débuté. L’argent promis par les donateurs internationaux, lors de la conférence du Caire à l’automne 2014, n’arrive que lentement. Les Israéliens ont permis l’entrée de matériaux de construction, par le poste d’Erez. Mais les habitants n’ont souvent pas les moyens d’acheter le nécessaire pour reconstruire leurs habitations détruites.

Print Friendly, PDF & Email

URL courte: http://www.pointschauds.info/fr/2015/10/09/palestineisrael-agites-par-les-violences-meurtrieres/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

S Sahara24 Tv

Ainsi que des listes d'ajouter côté du panneau de contrôle





Mali:Attaque meurtrière d...

Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

Arnaque médiatique ? L’Ir...

Urgent-Libye: Des révélat...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info