A la Une

Première femme général en Tunisie: « J’ai subi le harcèlement sexuel, j’ai tenu tête, j’ai payé le prix fort »

Au moment où nous l’avons rencontré, elle était en train de traduire l’ouvrage de Youssef Seddik « la révolution inachevée » du français à l’arabe, le grand ouvrage de Raja Ben Slama « العشق والكتابة » de l’arabe au français et également des poèmes de Ouled Ahmed de l’arabe au français tout en préparant son recueil personnel de poésie arabe « كوكب الرّجاء ».

Une femme à plusieurs facettes qui n’arrête pas de bouger, de produire, de militer… Une poétesse, une patriote, une femme digne ! Elle, c’est Raja Chebbi, première femme Général en Tunisie. Elle se confie à cœur ouvert sans détours !

Raja Chebbi si vous aviez à vous définir vous diriez quoi ?

Je suis une femme tunisienne, qui assume contre vents et marées sa nature, sa nationalité et sa pensée.

« Chebbi » un nom de famille qui sonne la poésie, la « tunisianité » celle de Aboul Kacem Echebbi. Est-ce un parent ?

Oui, j’appartiens à la grande famille CHEBBI, cette parenté a sûrement joué dans mes penchants littéraires, mais j’atteste que mon chemin de poète et d’écrivain a été tracé par mon père depuis ma prime enfance. Mes dons linguistiques et mon caractère solitaire ont fait le reste.

Un talent confirmé pour la lecture, la poésie dans trois langues et aussi en dialecte. Comment se fait-il que vous ayez eu une tout autre carrière à savoir “l’académie policière »?

Je n’ai pas été prédestinée à une carrière au Ministère de l’Intérieur, mais j’ai passé un concours, j’ai réussi, j’ai travaillé avec conscience et intégrité, j’ai cueilli les fruits de mon labeur. Je ne trouve pas que le domaine de la poésie soit contradictoire avec ma carrière, le patriotisme caractérise à la fois le poète et le soldat.

Vous paraissez aimer la vie et la terre… Vous avez même fait des études en ce sens ?

Effectivement, j’ai étudié les sciences de la vie et de la terre à Montpellier en France, j’adore tout dans ce domaine, on devient conscient de ce qui nous entoure, on comprend mieux et on aime davantage cette terre qui nous porte et tous les êtres vivants qui s’y trouvent avec nous.

Vous êtes également diplômée en nutrition et vous avez été recrutée par le Ministère de l’Intérieur ?
C’est en tant que diététicienne que j’ai été recrutée au ministère de l’intérieur, puis je me suis engagé dans le corps actif en étant polyvalente. Je me souviens avoir eu le premier classement notamment dans le maniement des armes et du tir.

La poésie qui est en vous a fait rejaillir la sincérité, l’honnêteté d’une femme incorruptible. Cela vous valut le poste responsable de l’Audit dans un hôpital lié au Ministère de l’Intérieur. A un certain moment, vous avez relevé des anomalies, même des fraudes et vous les avez signalées. On vous en a voulu pour ça et au lieu de vous gratifier, on a cherché à vous écarter de votre noble fonction.

Tout à fait, c’était avant la révolution. Paradoxalement, la personne responsable de cette injustice occupe encore le même poste et continue à faire ses lois. J’ai été menacée de destitution, j’ai été persécutée ouvertement, mais je n’ai jamais courbé l’échine.

Vous avez si bien formé plusieurs jeunes au Ministère de l’Intérieur qu’ils vous ont dépassés de grade. Une blessure ? Une douleur ? Une frustration ?

Ce n’étaient pas mes élèves, mais des collègues très jeunes et nouveaux au travail. Ils ne m’ont pas dépassé en grade car je suis la plus haute gradée mais la moins « titrée ». C’est-à-dire qu’ils jouissent rapidement d’un titre ou d’une fonction, sans mérite. A titre d’exemple : chef de service, par le directeur pour bons et loyaux « services » au moment où j’ai été ignorée et marginalisée, à cause de mon intégrité. J’ai toujours gardé malgré tout ma dignité, jamais négociable.

Vous avez ressenti que votre talent dérangeait au sein de l’administration du Ministère de l’Intérieur et que les femmes n’étaient pas très désirables dans les hauts postes que vous aviez mérités. Par contre vous étiez très désirable autrement en ayant subi des harcèlements sexuels… Mais vous vous êtes battue…

Il ne faudrait jamais généraliser car j’ai connu et il y en a beaucoup, des responsables incorruptibles et honnêtes au ministère de l’intérieur et ailleurs, mais j’ai eu la malchance d’en connaître de très mauvais. Mon dernier directeur général en est un exemple on ne peut plus flagrant. J’ai subi et je continue à subir les affres de sa jalousie, de son antiféminisme et de son incompétence. Il est fréquent de subir des harcèlements sexuels, nous nous sommes jamais à l’abri de ce fléau dévastateur. Je ne veux pas parler de ma propre expérience. J’ai tenu tête mais j’ai payé le prix fort. Sans regrets.

Votre mal être et votre douleur à un certain moment de votre vie vous a transformé plus que jamais en poétesse.

J’ai toujours été poétesse, depuis ma prime enfance, mais ce sont mes maux qui jaillissent de mes mots, et en vérité c’est ma thérapie. Mes vers ont toujours été mon remède contre la médiocrité de la vie et des autres, quoique pas toujours efficaces, il y a des moments où il faut exciser le mal à sa racine, ne pas se contenter des paroles. Je l’ai appris à mes dépens.

Un futur projet ?

Un roman en lecture chez Sud Edition. Il s’intitule « La Tunisie est libre, moi non plus ». Il parait que ça plait beaucoup. J’envisage la publication très prochainement.

Aujourd’hui vous êtes la première femme Général en Tunisie après un dur combat pour vos droits. Qu’avez-vous à dire en poésie à tous ceux qui vous ont fait du mal ?

« Libérez la terre et les cieux

De vos personnages impurs

Et le monde ira bien mieux

Nous on est là, et on assure ! »

Par Nadia Ayadi

http://femmesetrealites.com.tn

URL courte: http://www.pointschauds.info/fr/2017/01/16/premiere-femme-general-en-tunisie-jai-subi-le-harcelement-sexuel-jai-tenu-tete-jai-paye-le-prix-fort/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

S Sahara24 Tv

PUB

Le KiosqueNET

 Optez pour  un  ABONNEMENT  d’option  ‘’GLOBAL’’  et bénéficiez à l’accès total des services d’information crédibles  et fiables  de notre  groupe de presse en  Arabe et  Français, aussi aux archives des sites et journaux. sans oublier le Magazine Panafricain Points Chauds Mag    Et avertissez nous via  infopointschauds@gmail.com                         pour recevoir nos éditions PDF dès la sortie   Nos OFFRES

En ligne

News





Mali:Attaque meurtrière d...

Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

Arnaque médiatique ? L’Ir...

Urgent-Libye: Des révélat...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info