A la Une

Mauritanie : le procès d’un jeune blogueur reporté sine die.

Mardi, la Cour suprême de ce pays a décidé que Cheikh Ould Mohamed Ould Mkheitir, condamné à mort en 2014 pour un article sur internet considéré comme blasphématoire envers le prophète Mahomet, serait à nouveau jugé par une nouvelle Cour d’appel.

En prévision d’une nouvelle décision, des milliers de Mauritaniens s‘étaient rassemblés sur une place de Nouakchott, réclamant la confirmation de la sentence et l’exécution du prévenu, âgé d’une trentaine d’années.

La manifestation a été marquée par des discours hostiles à l’accusé prononcés par des religieux et militants répondant à l’appel d’un “Forum des oulémas et imams pour la défense du prophète” de l’islam.

Boubekrine Saim, prédicateur : “toutes ces masses populaires, les chefs religieux, les citoyens ordinaires, et même les juristes ont la même position : la peine capitale pour cet apostat.”

Pour Fatimettou Mohamed, l’une des manifestantes, il faut “la peine capitale pour que plus personne ne blasphème le prophète Mohamed.”

Dans un communiqué diffusé avant l’audience de la Cour suprême, l’organisation Human Rights Watch (HRW) a exhorté les autorités mauritaniennes à notamment “abandonner les poursuites à l’encontre de Mohamed Cheikh Ould Mkheitir”.

Rappelons qu’il avait été en première instance reconnu coupable d’apostasie et condamné à mort le 24 décembre 2014 par la Cour criminelle de Nouadhibou. Le 21 avril 2016, la Cour d’appel de Nouadhibou avait confirmé la peine de mort, mais en requalifiant les faits en “mécréance”, une accusation moins lourde prenant en compte son repentir. Ses avocats avaient demandé à la Cour suprême, qui s‘était saisie de son dossier, que sa repentance soit prise en compte.

La peine capitale n’a plus été appliquée en Mauritanie depuis 1987. Cette affaire est le premier cas de condamnation à mort pour apostasie dans le pays.

URL courte: http://www.pointschauds.info/fr/2017/02/01/mardi-elle-a-decide-que-cheikh-ould-mohamed-ould-mkheitir-condamne-a-mort-en-2014-pour-un-article-sur-internet-considere-comme-blasphematoire-envers-le-prophete-mahomet-serait-a-nouveau-juge-par-un/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

S Sahara24 Tv

PUB

Le KiosqueNET

 Optez pour  un  ABONNEMENT  d’option  ‘’GLOBAL’’  et bénéficiez à l’accès total des services d’information crédibles  et fiables  de notre  groupe de presse en  Arabe et  Français, aussi aux archives des sites et journaux. sans oublier le Magazine Panafricain Points Chauds Mag    Et avertissez nous via  infopointschauds@gmail.com                         pour recevoir nos éditions PDF dès la sortie   Nos OFFRES

En ligne

Annonces Google





Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

Arnaque médiatique ? L’Ir...

Urgent-Libye: Des révélat...

Le MAEP, piqué par le vir...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info