A la Une

Ouverture du sommet de la Cédéao en présence de Benyamin Netanyahu

Le 51e sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) se tient, ce dimanche 4 juin, à Monrovia, au Liberia. Axé sur la sécurité et l’économie, ce sommet aura été avant tout marqué par un grand absent, le roi du Maroc, Mohammed VI et une présence « controversée », celle du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu.

Le sommet a démarré en début d’après-midi, ce dimanche, sous la présidence de Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Liberia, qui s’apprête à passer le flambeau. La présidente en exercice de la Cédéao arrive au terme de son mandat. Qui sera choisi pour lui succéder ? La réponse sera connue d’ici la fin de la journée.

Plusieurs chefs d’Etat ouest-africains ont déjà pris place « à ses côtés » comme le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, celui de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, celui du Sénégal, Macky Sall ou encore Adama Barrow, président gambien qui doit exprimer sa reconnaissance pour l’intervention de la Cédéao dans la crise politique en Gambie.

Egalement au menu des discussions, la crise en Guinée Bissau où l’opposition demande l’intervention de la Cédéao pour faire appliquer les accords de Conakry, restés lettre morte depuis plus de six mois.

Ouvrir la porte à de nouveaux pays

L’autre grand enjeu de ce sommet porte sur l’intégration d’autres pays. Ainsi, la Tunisie veut rejoindre l’organisation en tant que membre observateur tandis que la Mauritanie souhaite un accord d’association économique.

L’intégration la plus attendue est celle du Maroc. Fort de son retour dans l’Union africaine, le royaume a présenté dans la foulée sa demande d’adhésion à la Cédéao. La décision politique pourrait être prise, ce dimanche, à Monrovia mais les discussions techniques devraient prendre beaucoup plus de temps.

Un invité « controversé »

Le roi du Maroc, Mohammed VI, était donc attendu à Monrovia mais il a finalement annulé sa venue pour éviter, selon Rabat, tout « amalgame » ou « confusion » liés à la participation au sommet du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu.

Le Maroc n’est pas le seul à prendre ses distances. On sait que le Niger a réduit sa présence à Monrovia en signe de protestation.

Israël est de retour en Afrique pour « affaiblir » cette majorité de pays africains qui vote « contre Israël » au sein des institutions internationales, a déclaré le Premier ministre israélien.

Benyamin Netanyahu n’est pas arrivé les mains vides. Un plan d’investissement de 1 milliard de dollars dans les énergies renouvelables a été annoncé. On devrait en connaître les détails lors du premier sommet Israël-Afrique, organisé au Togo, en octobre prochain.

URL courte: http://www.pointschauds.info/fr/2017/06/04/ouverture-du-sommet-de-la-cedeao-en-presence-de-benyamin-netanyahu/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

S Sahara24 Tv

PUB

Le KiosqueNET

 Optez pour  un  ABONNEMENT  d’option  ‘’GLOBAL’’  et bénéficiez à l’accès total des services d’information crédibles  et fiables  de notre  groupe de presse en  Arabe et  Français, aussi aux archives des sites et journaux. sans oublier le Magazine Panafricain Points Chauds Mag    Et avertissez nous via  infopointschauds@gmail.com                         pour recevoir nos éditions PDF dès la sortie   Nos OFFRES

En ligne

Annonces Google





Mali:Attaque meurtrière d...

Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

Arnaque médiatique ? L’Ir...

Urgent-Libye: Des révélat...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info