A la Une

Mauritanie: Les femmes, victimes oubliées du système juridique mauritanien

Inhabitants on 25.04.2017 in Nouadhibou – Mauritania | usage worldwide Photo by: Johannes Glöckner/picture-alliance/dpa/AP Images

La Mauritanie vient de rejeter une nouvelle fois une loi en faveur de la reconnaissance et de la pénalisation des violences sexuelles faites aux femmes. Les associations féminines sont bien décidées à se battre pour que cette loi soit enfin adoptée.

L’Association des femmes chefs de famille (AFCF) recensait 4 732 viols en 2012 en Mauritanie. Pourtant, une loi visant à protéger les femmes des violences et des harcèlements subits vient d’être rejetée par l’Assemblée Nationale de ce pays. De nombreuses associations en faveur du droit des femmes comptent bien élever la voix, afin d’obtenir une pénalisation et une reconnaissance des crimes commis.

Les femmes en Mauritanie : ni droit ni protection.

En Mauritanie, aucun texte ni législation ne protège juridiquement la femme des atteintes faites à sa dignité. Mis à part leur place dans le cadre familial et l’âge légal auquel elles peuvent être mariées, rien n’assure les droits et la sécurité des femmes. À ce jour, si une femme subit des violences sexuelles, les tribunaux mauritaniens sont dans l’incapacité de les pénaliser et de les définir. L’AFCF confie ainsi qu’un pédophile récidiviste condamné à 10 ans de prison sera probablement libre bien avant la fin de sa peine.

Autre problématique du pays, rapporte Human Right Watch (HRW) : certains médecins refusent d’ausculter les survivantes de viol si elles ne peuvent montrer une réquisition de la police. En ce sens, Amparo Fernández del Río, coordinatrice de médecin du monde, expliquait à HRW que les violences sexuelles sont souvent considérées comme de simples « accidents de la voie publique ».

La charia, un frein aux droits des femmes en Mauritanie

La charia, texte religieux définissant les droits dans le monde musulman, n’est pas universelle et peut s’appliquer différemment en fonction du pays. En Mauritanie, elle dispose d’un crime spécifique, « Zina ». Celui-ci prévoit l’arrestation des femmes victimes de viol pour « relations sexuelles hors mariage » si l’absence de consentement ne peut pas être prouvée. Preuves souvent difficiles à apporter, d’autant plus si ces violences sexuelles sont qualifiées « d’accidents de la voie publique ».

En ce sens, la loi de pénalisation des violences sexuelles, rejetée une première fois en janvier 2017, puis une seconde fois en décembre 2018, aurait permis une protection juridique des femmes. La députée du parti islamique de l’opposition, Zeinabou Mint Taghi, explique que le rejet de cette loi a pour but de « la rendre plus conforme à la charia islamique et à nos spécificités culturelles. ».

Des actions pour les droits des femmes et leur protection.

« Cette loi, nous en avons besoin, car on sait que les violences à l’égard des femmes montent en flèche », assure Aminetou Mint El Moctar, présidente de l’AFCF. Elle est soutenue par une autre députée de l’opposition, Nana Mint Cheikna, qui souligne les conditions délétères des femmes « considérées comme mineures dans les esprits et dans beaucoup de pratiques ». Ainsi, les militantes des droits des femmes organisent régulièrement des sit-in devant l’Assemblée Nationale de Mauritanie, déterminées à faire avancer leurs droits.

Une envoyée de HRW est allée à la rencontre de Dioully Oumar Diallo, qui œuvre pour la sécurité de ses paires en Mauritanie. Présidente de « Taxi Secure » et de « Rim Self-Defense » elle crée des espaces sécurisés pour les femmes de tout âge. Son objectif ? Lutter contre les violences et agressions sexuelles. Son message est sans appel : « Il ne faut pas quelles aient peur, elles ont le droit dêtre capables de se défendre, parce que leur corps leur appartient

Print Friendly, PDF & Email

URL courte: http://www.pointschauds.info/fr/2019/03/11/mauritanie-les-femmes-victimes-oubliees-du-systeme-juridique-mauritanien/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Laissez une réponse

il faut login Pour être en mesure de commenter .


Voir tous les dossiers

S Sahara24 Tv

Ainsi que des listes d'ajouter côté du panneau de contrôle





Mali:Attaque meurtrière d...

Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

Arnaque médiatique ? L’Ir...

Urgent-Libye: Des révélat...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info