A la Une

MAURITANIE : Coronavirus/Point de mire/Le “Général” Ghazouani ordonne l’assaut, le Comité interministériel utilise l’artillerie lourde.

 Le mercredi 9 mars 2020, un communiqué signé par Abdelkader Ould Ahmed conseiller porte parole officiel du Ministère de la Santé donnait les détails sur l’intrusion du COVID-19 dans notre pays. L’annonce du premier cas avait été faite par le Ministre de la Santé autorisé par les résultats positifs du test pratiqué sur un citoyen arabe ressortissant du continent australien entré dans le pays par voie aérienne et par un vol régulier en provenance de Las-Palmas confiné dans l’appartement 119 de la villa de passage de sa société.

La sagesse et la politesse administrative du Président de la République l’on fait  attendre la déclaration du Ministre de la Santé porte parole du Comité interministériel mis en place par le gouvernement  pour réagir. Le chef de l’Etat mauritanien  a donc attendu sagement la déclaration du Ministère de la santé pour réagir  sur son compte tweeter. Dans un tweet  rendu public, le Chef de l’Etat a  porté à la connaissance des citoyens de notre pays  qu’il suivait “avec grand intérêt” et minute après minute la situation engendrée par la découverte d’un premier cas  du coronavirus COVID-19 dans le pays.  Il   exhorte les populations à faire preuve de vigilance et à se conformer aux orientations et conseils des autorités compétentes”. Le Chef de l’Etat nous rassure en disant que “toutes les mesures ont été prises à tous les niveaux” pour faire face à cette situation.

Justement pour parler des mesures prises pour faire face à cette situation. Le comité interministériel présidé par le premier Ministre avait mis en place très tôt dès le début de la découverte de la pandémie une batterie de mesures pour contrer la menace qui n’épargnait aucun pays. Si la Mauritanie a été épargnée jusqu’ici par cette maladie qui se ballade à travers le monde depuis décembre et si le premier cas avéré n’a été découvert officiellement dans notre pays que le vendredi 13 mars alors que nous étions pris en tenaille par des pays touchés comme le Maroc, l’Algérie et le Sénégal, c’est bien parce que le plan de prévention  mis en place par le ministère de la Santé était efficace. Malheureusement ce qui devait arriver est arrivé. Le tweet envoyé par le président de la République exprime un signe de solidarité et de rapprochement du chef de l’Etat des citoyens de ce pays en ces moments difficiles  qui exigent de nous tous la solidarité et la compréhension dans tout ce qui peut accompagner les pouvoirs publics dans la mise en place de programme préventifs ou de ripostes.

Mais le tweet du “général” -le président-  qui tient le commandement de toutes les “troupes”  est aussi en plus de son  sens de solidarité, un ordre clair  donnant l’ordre d’assaut dans la bataille qui nous a été imposée par la découverte du virus importé d’Australie par la nécessité de service d’un expert en contrôle financier travaillant pour le compte de la Société minière Tasiast.

D’autre part, depuis le  14 mars,  le Comité interministériel chargé du suivi de l’évolution du coronavirus (Covid-19)  a décidé, sous la direction du Premier ministre de prendre   une batterie de mesures et une  série de directives de prévention. La plus importante est  la fermeture des  toutes les écoles, le contrôle sanitaire des voyageurs à l’arrivée, la surveillance de certains postes- frontière et des contraintes d’isolement. Par  principe de précaution et pour  le caractère inédit  et inattendu de la menace le gouvernement a décidé de la mise en place d’un délai d’une semaine d’observation à titre probatoire.

A la levée de la séance de la réunion du Comité Interministériel de lutte contre le Coronavirus, les premiers éléments lancés dans la bataille sont entrés en action.

Le bouclier d’autodéfense du Ministre de l’intérieur

La réaction du  ministre de l’Intérieur ne s’est pas fait attendre. Ould Merzoug a publié un circulaire sans complaisance indiquant que seuls 8 points des passages resteront ouverts pour permettre le flux des mouvements des personnes entre la Mauritanie et ses quatre voisins  le Maroc  l’Algérie  le Sénégal et le Mali. La lettre circulaire du Ministre de l’intérieur qui fait office de décision sans appel  entre en vigueur immédiatement et sa mise en application  limite les entrantes aux voies de passages suivantes :

  • point de passage Bir 75 pour les mouvements de ou vers  l’Algérie,
  • points de passage de Ejwin Gara, Fassala Néré et Gougui Zemal pour les mouvements de ou vers le  Mali.
  • points de passage de  Rosso, Boghé, Kaedi et Gouraye de ou vers le Sénégal
  • points de passage du PK 55  sur l’axe Boulenoir-Nouadhibou  de ou vers le Maroc,

Les instructions données par le Ministre de l’intérieur à tous les  gouverneurs des wilayas où se situent ces points de passage précisent que tous les voyageurs sans exception  en provenance de ces pays ou  zones touchées doivent être soumis à l’auto-isolement pendant une période de 14 jours.

Dans cet ordre de bataille rangée et  dans une circulaire rendue publique,   le ministère de la Culture, de l’Artisanat et des Relations avec le Parlement interdit toutes activités culturelles et artistiques  sur l’ensemble du territoire national, à partir de dimanche 15 mars 2020 et  jusqu’à nouvel ordre.
« Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la mise en application de la seconde phase de la stratégie du gouvernement visant à limiter la propagation du coronavirus et en application des décisions du comité interministériel chargé du suivi de l’évolution du virus en Mauritanie». La circulaire ministérielle souligne que le ministère annule toutes les autorisations  délivrées antérieurement pour  des activités culturelles et artistiques et reporte les festivals et manifestations culturelles et artistiques jusqu’à nouvel ordre.

l’Union nationale du Patronat mauritanien (UNPM) s’est lancée elle aussi dans la bataille. Par un communiqué distribué par son  Secrétariat Général,   l’Union nationale du Patronat mauritanien (UNPM) a annoncé  dimanche   qu’en coordination avec les pouvoirs publics  elle a pris    un certain nombre de mesures et de dispositions pour accompagner les recommandations et les décisions prises par le comité interministériel en charge du suivi du dossier. L’une de ces mesures et peut être la plus importante  est celle de lancer un appel à tous les employeurs pour  mettre en avant et en priorité la préservation de  la santé des travailleurs,  de garantir la pérennité des entrepreneuriats. L’Union nationale du Patronat mauritanien (UNPM)  avait pris assez tôt toutes dispositions qui s’imposent  pour approvisionner suffisamment le marché pour  pallier à toute pénuries et pour bloquer toutes augmentations des prix des denrées de premières nécessités et consommations courantes qui pourraient faire l’objet de spéculations.  Enfin l’Union nationale du Patronat mauritanien (UNPM) recommande à tous les syndicats qui lui sont  affiliés  de faire observer par  les travailleurs toutes les règles de comportement que les autorités sanitaires imposent aux citoyens dans ces circonstances exceptionnelles.
Pour atteindre  ces objectifs, l’UNPM a précisé, dans son communiqué   avoir  mis en place un comité d’éveil économique, composé du bureau de l’union et des présidents des fédérations concernées pour soutenir l’action des autorités du pays. Le patronat exhorte les employés du secteur privé à respecter les dispositions sécuritaires recommandées par les autorités compétentes tout au long de leur présence sur les lieux de travail et aux foyers, de soutenir les efforts louables que les pouvoirs publics déploient pour sensibiliser les populations.

Les politiques viennent à la rescousse.

Le président du Rassemblement national pour la réforme et le développement (Tawassoul), Mohamed Mahmoud Ould Sidi, a appelé les partis politiques et les forces nationales à resserrer leur rangs et faire preuve d’unité, de solidarité et de se mobiliser pour faire face à l’épidémie du Coronavirus. L’annonce a été faite par Ould Sidi  lors d’un meeting à Tidjikja. Il a souligné à cette occasion la nécessité pour les populations de coopérer et de soutenir les autorités publiques afin de prévenir la propagation de l’épidémie en Mauritanie.

Ira-Mauritanie (Ira-M), association de défense des droits de la personne, de son côté par un communiqué distribué le 15 mars 2020 a déclaré  soutenir l’effort des pouvoirs publics et salue la célérité de leur réaction. Ira-M -organisation politique toujours pas reconnue officiellement exhorte la population vivant  sur le territoire à exécuter  scrupuleusement, toutes les recommandations de prophylaxie et de confinement que les autorités décident. L’organisation invite les mauritaniens  dès l’extinction de la pandémie à  se préparer aux ripostes par des revues  politiques de santé, en prévision d’autres alertes de gravité semblables. Ira souhaite que  les  lieux de culte et de rassemblements festifs mettent en application des consignes d’annulation de tous rassemblements  physiques. Enfin, jusqu’à la levée des mesures de restriction, Ira-M suspend sa communication militante,  et orientera ses activités à la sensibilisation et à l’information sur Covid-19 et de ses implications sociales.

Maintenant il faut peut être souligner que malheureusement le pays traverse des moments difficiles. Et cette période nécessite de s’appesantir sur  l’information, la sensibilisation, et la diffusion des règles élémentaires d’hygiène et d’assainissement. Il ne s’explique pas pourquoi, comme dans tous les autres pays du monde, les autorités n’ont pas mis à profit les compétences des ressources humaines du Croissant Rouge Mauritanien, société nationale auxiliaire des pouvoirs publics qui dispose de plus de 3.000 volontaires et secouristes déjà formés dans le domaine de la prévention, l’alerte précoce, l’information et la  sensibilisation sur les conduites à tenir pour faire face aux épidémies et aux  pandémies. Le Ministère de la Santé dispose de ressources humaines qui ont piloté des programmes en collaboration avec le Croissant-Rouge mauritanien et la fédération internationale des Sociétés Nationales de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge en prévision de l’avancée de l’Ebola. Cette société nationale dont le premier rôle est définit par les conventions de Genève et  qui sont ratifiées par le Gouvernement mauritanien pourrait jouer un rôle déterminant dans le contrôle et suivi  des confinements décidés ou dans le pistage des  personnes suspectées. Dommage que toujours dans ce pays la coordination et l’addition des compétences fait des défauts aux moments où l’état en a vraiment besoin.

De mon avis des moyens doivent êtres mis à la disposition du Croissant Rouge Mauritanien pour déployer ses milliers de volontaires déjà formés répartis sur l’ensemble du territoire  pour faire de la sensibilisation porte-à-porte d’une part et pour surveiller les respects de confinements décidés par les autorités sanitaires.

Enfin une information qui fait grincer des dents. les comité interministériel à mis en place un numéro vert le 1155. Toujours en boite vocale malheureusement. Sabotage, incompétence des services techniques, manque de lignes à grouper, laxisme ? Le comité interministériel doit de mon avis revoir sa copie en ce qui concerne la sensibilisation à grande échelle en mettant à profit et à  contribution le Croissant Rouge  Mauritanien organisme auxiliaire des pouvoirs publics maîtrisant la sensibilisation des masses,  et d’autre part  en assurant  l’accès à l’information des citoyens par le numéro vert le 11 55 inopérant.

Mohamed Chighali

 

 

Partager une information c'est comme donner la vie

Print Friendly, PDF & Email

URL courte: http://www.pointschauds.info/fr/2020/03/18/mauritanie-coronavirus-point-de-mire-le-general-ghazouani-ordonne-lassaut-le-comite-interministeriel-utilise-lartillerie-lourde/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

S Sahara24 Tv

Ainsi que des listes d'ajouter côté du panneau de contrôle





Mali:Attaque meurtrière d...

Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

Arnaque médiatique ? L’Ir...

Urgent-Libye: Des révélat...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info